Japon, Royaume des personnages - Katatsumuri no Yume
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hikonyan © Hikone City Sorte de Manekineko samourai créé pour fêter les 400 ans du château.
Du jeudi 7 avril au samedi 21 mai, se tenait, à la maison du Japon, une exposition  (itinérante) assez originale traitant de l'évolution et de l'encrage  des personnages de fictions tel Astro Boy, Hello Kitty, Pokémon,…Depuis leur émergeance dans les années 50'-60', jusqu'à leur omniprésence actuelle.
Pour ce faire, la scénographie est axée sur trois grands axes, qui sont également les trois grandes parties de l'exposition.
astroboy-300x220
La scénographie de l'exposition :
  • La première partie propose une présentation chronologique de différents personnages par décénie. Les années 50-60' sont donc représentées par Ultraman (et non Astro Boy comme on aurait pu s'y attendre), les années 70' par Kitty, les 80' par Gundam, Rei d'Evangelion pour les années 1990, et Pikachu pour les années 2000.
Chaque décénie est représentée dans une alcôve de couleur différente : bleu, rose, jaune, vert et bleu clair, avec sur la gauche un panneau replaçant les personnages les plus emblématiques dans leur contexte (invention des ramen instantanés, inauguration de la tour de Tokyo, premiers pas de l'Homme sur la Lune, crise pétrolière, exposition universelle d'Osaka, détournement d'un avion (Japan Airlines vol 351) par neuf membres de "l'armée rouge japonaise" vers la Corée du Nord, cet incident est souvent appellé Yodogo Hijacking (よど号ハイジャック事件 Yodogō Haijakku Jiken), la cérémonie en la mémoire de John Lenon, le décès de l'empereur Showa et l'entrée dans l'ère Heisei, la chute du mur de Berlin, la série d'enlèvements et de meurtres de jeunes filles dans la région de Tokyo/Saitama, le début de la vente des figurines, la guerre du golf, le grand séisme de Kôbe, l'attaque du métro de Tokyo au gaz sarin, le développement de la vente de téléphones portables, la mode, la popularité grandissante des internet cafés, la coupe du monde de foot de 2002, chute de la bourse de Tokyo et files d'attente pour les soupes populaires, loi sur les rencontres via les sites internet, ...). Au centre, trône une statue en pied, de taille plus que respectable et, à droite, de petits écrans passent des extraits des séries dont sont  issus les personnages.
  • La seconde partie nous présente principalement une chambre de lycéenne entièrement consacrée à Hello Kitty ; illustrant l'omniprésence de certains personnages dans la vie quotidienne.
japon royaume des perso-chambre photo0219
Photo faite par moi, mais avec un portable (photo interdites dans l'expo)
  • La troisième partie est consacrée à la nature et la génése de certains personnages et phénomènes culturels, comme les mini séries apparues avec le logiciel flash (Eagle Talon qui est passé sur la Nolife sous le nom de la griffe de l'aigle et qui nous narre, de manière loufoque, comment le Chancelier de la confrérie de la griffe de l'aigle souhaite conquérir le monde et comment le Deluxe Fighter parvient toujours à l'en empécher, Yawaraka Tank qui comme son nom l'indique, met en scène des tanks dans des situations absurdes, et le tout aussi absurde The World of Golden Eggs plus proche de South Parc et des Simson). Des épisodes des trois séries sus-citées étaient diffusés en VOSTFR.

kevin et paul de Golden eggs

L'exposition se termine en présentant des photographies de la cohabitation quotidienne des japonais de tout âge avec les personnages, tant sous forme de mangas, figurines, animés, vêtements, articles en tout genre (papeterie , vaisselle, ...).

Cette exposition, principalement destinée à un public familial, est plutôt axée sur la présentation du phénomène de multiplication et de diffusion de ces personnages dans la vie de tous les jours des japonais. La majorité des explications est donnée par le livret de l'exposition (tout en anglais), très bien fait.
Ceux qui connaissent déjà les personnages sont contents de les retrouver, quant aux autres, c'est un moyen de s'ouvrir à la culture niponne au travers de personnages consensuels.
mod article3545150 1
Sentokun (avec les cornes de cerf)
L'aspect qui m'a le plus intéressé est la présentation de ces personnages non commerciaux, créés par des communautés urbaines, villes, régions, ou pour des célébrations comme Hikonyan ou Sentokun. Je pense que le fait que des institutions aussi sérieuses que des mairies ou des préféctures choississent des personnages comme fer de lance de leur communication est tout à fait symptomatique du fait que les personnages sont totalement entrés dans les moeurs japonaises.
Bien que l'exposition n'en fasse pas mention, on peut aussi remarquer que des personnages comme Hello Kitty jouent le même rôle sur la scène internationale en diffusant la culture du pays du soleil levant dans le monde entier. La féline mascotte est même devenue, en 2008, l'ambassadrice japonaise du tourisme...
À part Kitty, les mascottes du type dont j'ai parlé dans un précédent article ne sont pas évoquées.
Tag(s) : #culture