Invocation divine... - Katatsumuri no Yume
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

joseph paul blanc-tolbiac

BLANC Paul-Joseph (1846-1904), Bataille de Tolbiac, 1881, H/T, Paris Panthéon.

Cette grande peinture murale, réalisée au Panthéon, iIlustre l'une des batailles les plus importantes du haut Moyen Âge. La césure entre les deux parties du tableau correspond à la colonne placée à cet endroit. 

 

Clovis est facilement reconnaissable, à droite, sur son cheval blanc richement arnaché. Il adresse, dans un geste théâtral, une prière "au Dieu de Clotilde" qui flotte au dessus de la bataille, soutenu par un gros globe bleu et un nuage lumineux entouré d'une nuée d'anges virevoltants et tourbillonnants. Le monde célèste occupe un peu moins de la moitié du tableau.

Le monde des hommes semble une guerre infinie. La barbarie des Alamans est visible  en haut à gauche du tableau où un soldat brandit une enseigne à laquelle est acrochée une tête tranchée. L'armée ennemie, tel un mur hérissé de lances, est sur le point de submerger l'armée franque qui déjà gît au sol  dans une nudité héroïque.

Seul Clovis se dresse encore face à l'ennemi, les tourbillons de son manteau rouge  rappellent, non sans malice, les vêtements angéliques. Sous son manteau on distingue une cuirasse d'or semblable à celle des chefs de guerre. Il porte également un casque distinctif avec de grandes ailettes blanches dont on affuble généralement Vercingétorix.

 

Assez apprecié à son époque, Paul-Joseph Blanc a obtenu cette commande de grande ampleur. Ce type de peinture à sujet historique, assez décrié de nos jours est typique des grandes commandes d'état de la IIIe République. La cruauté et la dangerosité des Alamans, ainsi que l'héroïsme des francs soutenus par Dieu sont particulièrement appuyés, dix ans seulement après la défaite de 1870...

Tag(s) : #histoire