1914-1918 : Orages de papier, La Grande Guerre des médias au Musée des Invalides jusqu'au 16 janvier 2011 - Katatsumuri no Yume
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

photo0115

Du 27 octobre 2010 au 16 janvier 2011, la BDIC propose une exposition sur l'emergeance et le développement des médias de masses français et allemands pendant la première Guerre Mondiale.

Cette exposition a déjà été présenté à Strasbourg et Stuttgart depuis 2009. Ces deux villes sont partenaires de l'exposition et ont prêté une partie de leur fond ainsi que la BNF et la BDIC.

3e emprunt de la défense nationale

Bien qu'assez courte,quatre salles, l'exposition est plutôt dense. Le début de l'exposition propose des affiches de propagandes (voir ci-dessus), des avis et placards, des tracts, des journaux et de la publicité pour des films patriotiques.

 

La seconde salle propose des partitions et des chansons patriotiques dont une petite dizaine peut-être écoutée via deux lecteurs Mp3 mis à disposition. Des cartes postales des deux nationalités, également patriotiques, sont mis en regard de même que des journaux de "tranchées" à la fois touchants  par leur qualité et leur spontanéité (surtout du côté français et ça, sans chauvinisme). Les journaux allemands, plus officiels et professionnels reflètent moins la réalité et l'état d'esprit des troupes.

8

la sape

Pour compléter le panorama  de cette époque troublée, des lettres et des journaux intimes de prisonniers de guerre et de soldats  vous attendent avant de passer à l'avant dernière salle. L'accent est mis sur la censure des autorités, des geoliers, voire même des soldats eux-même.

La salle suivante présente un grand nombre d'e livres destinés à dénigrer la partie adverse dans une charmante scenette. Des ouvrages en tous genres comme simple soldat ou psychologie de l'allemand actuel, littérature "bourrage de crâne" a fini par lasser le public qui, dès 1917 se tourne alors vers des ouvrages plus réalistes comme le feu.

photo0119

Ainsi que des tableaux exécutés par des artistes envoyés sur le front par le gouvernement. Ces tableaux montrent la difficulté de peindre une guerre moderne avec des idéaux centrés sur la bravoure et le courage des soldats. Les tableaux sont confrontés à des photographies de blessés, d'infirmières, ... Cette partie de l'exposition met en avant le rôle des femmes dans l'effort de guerre.

photo0120

La dernière salle présente des vidéos mais je ne peux malheureusement rien vous dire d'autre car en cette soirée de vernissage je n'ai pas pu y acceder.

Le visiteur n'est pas assommé par la lecture, mais tous les points importants sont expliqués par un petit paragraphe. Les archives allemandes voient leur titre traduit et leur contenu rapidement expliqué.

 

Je dois tout de même reconnaitre que cette exposition est intéressante et finalement assez émouvante. On ne tombe pourtant pas dans les travers de l'histoire-émotion. Pour ma part, je trouve que le format resséré de l'exposition avec ses couloirs étroits et sa lumière tamisée restitue l'impression d'opression vécue par les soldats dans les tranchées et les civils dans l'inquiétude.

Tag(s) : #culture, #histoire, #exposition