Orgueil et Préjugés : une histoire intemporelle - Katatsumuri no Yume
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jane Austen, icône de la littérature anglaise pour jeune fille, est connue pour ses histoires d'amours complexes et ses personnages à la psychologie recherchée. Orgueil et préjugés, sont œuvre la plus connue, vient d'être adaptée en manga dans un gros volume aux éditions Soleil manga. Elisabeth et Darcy sont sur le point de toucher une nouvelle génération de lectrices dans une adaptation de Stacy King relevée par le dessin de Po Tse.

Elisabeth Bennet est une jeune fille issue de la petite noblesse de la campagne anglaise. Elle vit doucement avec ses parents et ses cinq sœurs dans un coquet petit manoir, jusqu'au jour où la grande résidence proche est occupée par un beau jeune homme fortuné, Monsieur Bingley, accompagné de sa famille, et surtout de son ténébreux ami, Monsieur Darcy. La mère des jeunes filles Bennet voit là l'occasion en or de marier une de ses filles au jeune et fortuné voisin. Hélas, les ressorts de la vie sont souvent compliqués, et il suffit d'une parole ou d'un geste mal interprété pour contrarier le destin. Elisabeth, sa douce sœur Jane et les deux amis sont entraînés dans un flot de sentiments contradictoires, et leur entourage respectif compte bien entraver les désirs des jeunes gens tels qu'ils se profilent.

Adapté à de nombreuses reprises au cinéma et à la télévision, on ne présente plus vraiment Orgueil et Préjugés et son célèbre Darcy, véritable tsundere de la littérature anglaise. Pourtant, il s'agit de la première adaptation en manga de cette une œuvre représentant l’archétype du Shojo manga un peu fouillé. Il n'est pas étonnant que ce résumé sympathique soit publié chez Soleil Manga, grand coutumier de l'adaptation de textes littéraires pointus en manga, dans ses collections classiques dont Crimes et Châtiments il y a quelques années déjà. Cette collection permet un abord plus facile à de grandes œuvres du répertoire classique pour de jeunes lecteurs qui n'ont pas toujours le temps ou bien sont impressionnés par le volume de certains classiques que j'oserai sans peine qualifier de pavé !

Mon espoir personnel vis à vis de cette collection est surtout d'amener les plus jeunes à s'intéresser à la littérature classique et les grands héros qu'elle a forgés. Un résumé vivant et attractif peut-être une bonne porte d'entrée pour lire l'ouvrage original ou bien les autres écrits de l'auteur non adapté en format court, sachant que la belle langue littéraire du XIXe siècle est parfois, hélas, peu accessible de nos jours, et pas seulement aux lecteurs les plus jeunes. D'autre part, le duo texte/image est plus facile à interpréter et à retenir dans une société où l'image prime, il faut bien l'admettre.

 

Je confesse également apprécier relire les ouvrages ainsi abrégés pour rafraîchir ma mémoire sur les événements sans pour autant me perdre dans des descriptions interminables ou des phrases parfois verbeuses (ça dépend des auteurs). J'aime bien également comparer la vision de ces ouvrages que je m'étais faite dans ma jeunesse avec celle de l'auteur de l'adaptation.

Cependant, je ne nie pas que le fait d'adapter ainsi de si grands textes ne va pas sans contraintes, dont la principale est la perte de profondeur avec la suppression des détails qui expliquent parfois bien des choses. Si des parts de dialogues sont conservées, la beauté du style narratif est souvent gommée, il faut bien le reconnaître, au profit du dessin forcement plus subjectif, ce qui enlève la part d'imaginaire du lecteur.

Mais revenons à notre ouvrage, la présente édition, avec sa couverture gaufrée et dorée présentant les deux protagonistes principaux dans un médaillon cerné de rinceaux fleuris est de jolie facture sans tomber dans le tape-à-l’œil. Les graphismes soignés très typés shojo (grands yeux humides, détails des coiffures et vêtements, petites étoiles scintillantes partout, etc.) collent parfaitement à cette bluette pour jeunes filles, d'autant que le grand format permet d'en admirer les détails.

Pour ma part, il ne s'agit clairement pas d'un de mes livres préférés, même si je reconnais apprécier le caractère franc d'Elisabeth qui s'avère être la moins sotte de sa fratrie et qui n'hésite pas à agir selon son désir plus que selon les conventions, un peu comme Jo dans les Quatre filles du Docteur March de Louisa May Alcott. Pour ceux que ça intéresse, mes romans préférés dans ma jeunesse étaient : Le Mystère de la chambre jaune, le fantôme de l'opéra, le roman de la momie, le fauteuil hanté, les trois mousquetaires, le Comte de Monte Cristo et l'Enfant de Jules Vales. J'ai toujours reconnu un grand talent d'écriture et de narration à Zola, Maupassant et Flaubert tout en appréciant moins leurs histoires qui me mettaient un grand coup au moral.

 

Orgueil et Préjugés

Date de parution : 23/11/2016 / ISBN : 978-2-3020-5614-5

Tag(s) : #mangas, #Soleil