La Petite Mort(e) : chroniques d'une famille mortelle ! - Katatsumuri no Yume
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Davy Mourtier revient chez Delcourt avec la suite des aventures de la famille Mort. Cette fois, le héros est une héroïne qui n'a peur de rien, même pas de la mort.

La Petite Mort a eu un fils, et celui-ci attend avec impatience la naissance de son fils. Mais voilà, c'est le drame, car l'enfant qui arrive est une fille ! Pour ce père misogyne au possible, il doit y avoir une erreur de casting. Le tout se complique quand la petite s'entiche d'un camarade de classe … humain. Si la mère n'y voit aucun problème, le père décide de surseoir à la situation de manière radicale.

On est loin de la Mort dans les Annales du disque monde qui aimait les humains et qui adorait sa petite fille. Ici, papa mort est violent, cynique et sans scrupules.

Les graphismes sont sensiblement les mêmes que pour La Petite Mort, avec une touche de mauve pour les cheveux de l'héroïne. La narration est découpée en strips de quelques cases, souvent simples mais diablement efficaces et limpides. Je suis contente de retrouver Hello Kittu (il n'y a pas de faute c'est bien comme ça). Si vous avez lu Loup-phoque vous ne serez pas dépaysé !

Il n'y a hélas pas d'éléments transmédia qui avaient contribué à l'intérêt novateur du titre. Mais, ce que j'ai particulièrement apprécié dans le titre, au-delà de l'humour noir, c'est le petit côté féministe et la fin « vlan dans ta face ! » bien méritée qui nous rend mesdames Mort(es) très sympathiques.

L'édition est de bonne facture, avec une couverture cartonnée et son gaufrage métallisé.

 

Petite Mort(e)

Date de parution : 19/10/2016 / ISBN : 978-2-7560-7886-1

Tag(s) : #Delcourt, #BD