Sword Art Online Saison 1 : Prisonniers du jeu - Katatsumuri no Yume
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Combattre jusqu'à la mort pour la vie, coincé dans un jeu vidéo si réaliste que toute mort survenue dans le jeu entraîne inexorablement la mort dans la vraie vie. C'est ainsi que l'on peut résumer le pitch de départ de la série Sword Art Online, l'anime événement de ces dernières années adapté du roman éponyme de Reki Kawahara.

Kazuto, un garçon solitaire qui adore les jeux vidéo, y passe tout son temps, si bien qu'en 2022quand une nouvelle console de réalité virtuelle totale arrive sur le marché, il fait partie des 1000 joueurs sélectionnés pour le bêta test du jeu Sword Art Online sur Nervegear. Tout se passe pour le mieux, et le jeu se révèle au delà de ses espérances. Mais voilà que le jour de son lancement officiel, les 10 000 joueurs présents se retrouvent piégés dans Aincrad, le monde du jeu. Là, le créateur de cette nouvelle technologie, le fulldive, annonce aux malheureux que le game over dans le jeu est synonyme de mort dans la vie réelle. Beaucoup tombent dans le désespoir le plus total, surtout que nombreux sont les joueurs inexpérimentés.

Kazuto, alias Kirito, garde la tête froide et décide de partir seul à l'aventure. Il fait la rencontre, au fil du temps, de nombreux joueurs qui deviendront des amis proches, et plus particulièrement d'Asuna, une jeune fille téméraire à la rapidité inégalée en combat. La règle est simple, pour retourner dans la vraie vie, il faut vaincre les boss dans l'enceinte des 100 étages de la forteresse.

Sao a cela de particulier qu'il aborde plusieurs thèmes d'actualité dont les jeux vidéo en réalité virtuelle, la différence entre vraie vie et monde virtuel, la frontière de plus en plus poreuse entre les deux, le passage à l'âge adulte, la peur de la mort et le fait de surmonter cette peur, mais aussi l'amour et l'amitié forte qui naît de l'adversité.

Les caractères des personnages ne sont pas particulièrement originaux en eux même, mais l'histoire les rend attachants et complémentaires. Certains, comme Asuna, évoluent et changent plus que d'autres. Certains sont un peu mièvres ou énervants, mais tous trouvent leur place dans le récit.

J'ai bien aimé cet anime qui a le mérite d'être assez court, même si les premiers épisodes sont un peu décousus. La réalisation est très belle, révélant la qualité du travail du studio A-1 Pictures. Je suis un peu moins fan des musiques interprétées par LIsa, mais bon c'est un avis personnel.

Enfin, la fin de l'anime n'est en fait que le début de l'aventure, puisque plusieurs arcs suivent.

Tag(s) : #animés, #Japon