Sword Art Online S2 : Phantom Bullet, entre bullet time, head shoot - Katatsumuri no Yume
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Phantom Bullet est le second arc de la saison 2 de SAO. Toujours produit par le studio A-1 Picture, on observe cette fois-ci un changement d'univers puisque Kirito est plongé dans un dangereux FPS dont plusieurs joueurs sont morts dans la vraie vie alors qu'ils étaient game over dans un nouveau jeu fulldive.

Maintenant qu'Asuna est sauvée, elle, Kazuto et leur petite troupe d'amis coulent des jours heureux entre vie réelle et virtuelle. Mais voilà que le jeu fulldive Gungale Online (GGO) fait la une des médias, car plusieurs joueurs tués dans le jeu par un mystérieux joueur, le sont également dans la vie réelle. Le spectre de l'affaire SAO refait surface et Kazuto est mandaté pour enquêter.

A son arrivée dans GGO, Kirito est affublé d'un avatar androgyne qui lui permet de faire la rencontre de Shion, une snipeuse redoutable qui, le prenant pour une fille, décide de l'aider et de le guider. Habitué au maniement des épées dans un monde de fantasy, Kirito est totalement décontenancé dans un univers FPS futuriste. Ayant converti son avatar, il conserve son niveau et ses stats, ce qui en fait un adversaire redoutable.

Cet arc est très différent des précédents et des suivants par son univers FPS futuriste et la mise en avant presque exclusive de Kirito par rapport au reste du groupe. Shion, sous ses airs impitoyables cache un lourd passif sans cesse alimenté par Death Gun, le mystérieux joueur qui semble pouvoir tuer réellement ses adversaires et qui l'a prise pour cible. Les qualités au combat des deux héros se complètent parfaitement pour combattre Death Gun et élucider cette affaire.

J'ai trouvé cet arc destabilisant au début, mais finalement, j'ai plutôt apprécié l'histoire malgré quelques longueurs. Le simulacre game over=mort IRL (in real life) m'a laissée assez froide, tout comme le méchant, mais j'ai bien aimé le côté culpabilité des héros qui se révèle bien sombre et Kirito un peu moins lisse qu'a son habitude.

Les scènes de combats entre épée laser est arme à feu sont spectaculaires, à mi-chemin entre Star Wars et Matrix.

Tag(s) : #animés, #Japon