Venosa tome 1 : Cinq cadavres sur le pavé - Katatsumuri no Yume
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Olivier Milhiet est l'auteur de l'étrange et vénéneuse Bande Dessinée Venosa publiée aux éditions Delcourt. Le premier tome de Venosa nous transporte dans un univers de fantasy où sévit un mal étrange.

Venosa, ville du vice où les guildes mènent la danse sous la coupe sévère du Régent vit des heures sombres. Elle est assiégée par le roi Jaranis à l'extérieur et un mal étrange ronge ses habitants, les rendant extrêmement violents sans raison apparente. Ainsi, lors d'un banal pillage de convoi commercial par la guilde des voleurs, deux de ses membres se mettent à assassiner à tout-va. La guilde sait très bien que le régent va demander réparation avec sévérité. C'est là que tout s'emballe car le chef de guilde met au point un stratagème qui pourrait bien mettre le feu aux poudres.

Un début in medias res déroutant pendant les premières pages qui s'avère finalement prenant car l'intrigue avance vite et les différents éléments sont biens reliés pour former un tout assez cohérent. Certaines questions restent en suspens, d'autres sont progressivement introduites, maintenant l'intérêt pour les prochains tomes.

Les dialogues sont parfois très crus, à la limite du vulgaire et l'humour noir côtoie les éléments plus trash. C'est tout de même un peu déroutant, mais pas forcement gênant pour aller au bout du titre. Petit regret, pour le moment, les protagonistes sont presque exclusivement masculins. La Princesse est une harpie dont le rôle devrait prendre de l'importance, tout comme une redoutable noble de la ville qui fait même trembler le Régent.

 

Côté graphisme, c'est plutôt classique et correspond au goût actuel pour ce type d'histoire. Des humains, des anthropomorphes, des bestioles bizarres et des femmes très pulpeuses. Notons qu'Olivier Milhiet est à la fois scénariste et dessinateur, ce qui n'est pas si courant. Il est aidé pour la couleur sur ordinateur par Albertine Ralenti.

 

Tag(s) : #BD, #Delcourt, #Fantasy