[Interview] Stéphanie Poulage : créer du rêve parfumé - Katatsumuri no Yume
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cette semaine Stéphanie Poulage, co-fondatrice de Poulage parfumeur, une précieuse maison de parfums de niche me fait l'amitié de répondre à mes questions sur son parcours et sa vision de la création parfumée haut de gamme. Je la remercie infiniment pour la sincérité de ses réponses et le temps qu'elle m'a accordé.    

 

Moi : Pouvez vous nous parler de votre parcours de créateur-parfumeur ?

Stéphanie Poulage (SP) : Mon parcours de créateur est le reflet de ma vie. A vingt-cinq ans j’étais attirée par l’aventure. Je suis partie à l’étranger, mes voyages ont nourri mes fantasmes olfactifs. Douze ans plus tard j’ai fait des choix d’indépendance et j’ai commencé à réfléchir à créer une marque de parfum où toute la création artistique est synonyme de liberté. Aujourd’hui elle est là , je peux dire que je vis  mon rêve. Mais le combat n’est pas terminé ;-) !


Moi : Pouvez-vous nous parler de votre parcours professionnel ?

SP : J’ai eu la chance d’apprendre avec les plus grands dans les maisons de composition et d’avoir eu accès à toutes les ressources en tant que parfumeur-créateur d’une grande multinationale. Maintenant je mêle ce que j’ai acquis à mes rêves dans mes créations pour Poulage Parfumeur, une marque artistique de parfum qui exprime des fantasmes de parfumeur en célébrant la vie, la beauté du monde dans un style poétique et surréaliste.

 
Moi : Comment abordez-vous la création d'un parfum ? 
SP : C’est un moment très précieux. D’abord j’ai une idée, je connais la destination et je cherche la plus belle voie pour y parvenir à travers un assemblage particulier de matières premières. Ensuite c’est une succession d’essais. Cela peut aller très vite ou bien durer très longtemps ;)

 

Moi : A qui s'adressent vos parfums ? 

SP : A tous les humains, pourvu qu’ils aiment rêver, sans distinction d’âge, de sexe, de région ou de statut social. L’intention est de toucher le cœur humain. Ce qui m’intéresse c’est l’intemporel, la quête de l’absolu.


Moi : Comment faire un parfum de caractère qui se situe pourtant dans une des grandes familles de parfums (floral, oriental, etc.)?

SP : Il faut connaitre très bien les accords pour ne pas tomber dans le connu et le mille fois reconnu. Il faut faire des choix.


Moi : Qu'est-ce qui, selon vous, différencie un parfum de niche et un parfum plus grand public ? 

SP : Un parfum de niche c’est  une création qui n’a pas à être validée par des tests consommateurs, à contrario d’un parfum grand public. C’est également une création qui est produite en petite quantité, en diffusion restreinte. Par comparaison, un parfum grand public est produit par centaines de milliers de pièces, en automatique.

 

 

Moi : Le parfum revient en force dans le monde de la mode (au Tranoï entre autre) et dans la culture avec l'ouverture récente du Grand *Musée du Parfum, pensez vous qu'il s'agisse d'un effet de mode ou d'un réel mouvement de fond ? 

SP : C’est une excellente nouvelle, dans le monde culturel le parfum est de plus en plus dans la lumière. Le parfum veut être reconnu comme un art. En ce qui concerne l’avènement du musée du parfum et la présence du parfum au Tranoï, Paris veut réaffirmer son ambition géographique stratégique dans le monde du Parfum.


Moi : Auriez-vous des conseils pour aider mes lecteurs et lectrices à trouver leur propre parfum, celui qui correspond à leur personnalité ? 

SP : Il faut prendre son temps , l’idéal est de porter deux fois un parfum, la première fois pour vérifier si l’on se sent bien dedans, la deuxième fois pour voir si l’on s’en lasse déjà ou bien au contraire si on l’aime plus encore …


Moi : Comment choisir un parfum pour quelqu'un de proche ?
SP : C’est difficile sans aucun doute, mais si vous aimez vraiment cette personne suivez votre intuition elle sera bonne. Quelques astuces cependant, si vous allez vers la nouveauté, il y aura peu de chances que vous choisissiez une fragrance que cette personne aura associé à un souvenir négatif ; et si vous choisissez un parfum rare, vous lui envoyez le message qu’elle est unique pour vous.

 

 

Visuels : (c) Poulage Parfumeur 

Tag(s) : #le coin des fifilles, #beauté, #Parfum