Miss Peregrine et les enfants particuliers : le retour de Burton l'enchanteur - Katatsumuri no Yume
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Réglé comme un coucou suisse, Tim Burton livre en ce début de mois d'octobre l'excellent Miss Peregrine et les Enfants Particuliers avec son égérie du moment, Eva Green, ainsi que Samuel L.Jackson, Rupert Everett, et Asa Butterfield. L'on peut faire confiance au réalisateur pour les contes fantastiques modernes. 

À la mort de son grand-père, Jacob découvre les indices et l’existence d’un monde mystérieux qui le mène dans un lieu magique : la Maison de Miss Peregrine pour Enfants Particuliers. Mais le mystère et le danger s’amplifient quand il apprend à connaître les résidents, leurs étranges pouvoirs …  et leurs puissants ennemis. Finalement, Jacob découvre que seule sa propre "particularité" peut sauver ses nouveaux amis.  (Synopsis officiel) 

Le début du film installe tranquillement l'ambiance et l'on se demande comment le jeune Jacob va passer de son ennuyeuse Floride à la très pittoresque petite Île du Pays de Galle où se déroule l'intrigue. Puis la magie opère, le jeune homme est propulsé dans une histoire aussi fascinante que dangereuse qui lui ferra découvrir l'amitié, l'amour, sa propre particularité et surtout le dépassement de soi. Quête initiatique s'il en est, l'on n'est loin du pathos et des longueurs des affres de l'adolescence car le mal rôde et même de très près ; sous la forme des sépulcreux, des monstres hideux et invisibles pour presque tout le monde. Toujours affamés, ces derniers en ont après les particuliers et les déciment les uns après les autres. Mais les enfants particuliers et Miss Perigrine, boostés par l'arrivée de jacob ont plus d'un tour dans leur sac. Miss Peregrine (Eva Green déjà vu dans Dark Shadow) est finalement assez peu présente, hélas...

Bien que nombreux, les enfants sont attachants et s'il n'y a pas vraiment de surprise sur l'issue de l'intrigue, les rebondissements sont particulièrement biens vus, bien qu'à y réfléchir, certains points restent nébuleux. Rien d'inutile juste de l'émerveillement avec des effets spéciaux particulièrement bien réussis et une esthétique lumineuses et légèrement rétro. 

Si certaines scènes peuvent effrayer les plus jeunes, Miss Peregrine et les Enfants Particuliers est un très bon divertissement familial. 

Visuels : affiches du film

Tag(s) : #sortir, #cinéma