Le Kimono, une tendance mode qui dure mais ... - Katatsumuri no Yume
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ceux qui me connaissent (et les lecteurs réguliers du blog) savent que j'adore le Japon et sa culture (sans blague!). Je me décide (enfin) à écrire sur la "mode du kimono" qui sévit depuis l'été 2015, car je suis un peu (beaucoup) excédée par l'usage abusif du terme et la mochittude (si si ça se dit) de ce que l'on vous vend comme des kimono.

1) Le kimono traditionnel et la France

Au japon, le kimono a longtemps été la pièce vestimentaire principale autant féminine que masculine. Il se compose de quatre lais de soie brochée, peinte, etc. doublés soie, est ouvert sur le devant et fermé par plusieurs tours d'une ceinture plus ou moins large appelée obi (également en soie). Le kimono se porte de manière très différente selon le sexe, l'âge, la condition ou les occasions. Les éléments qui le constituent sont très codifiés et son port est un art en soi. Cet été, j'ai interviewé Tsutsumu Hirao, un grand maître de la peinture sur soie travaillant pour l'une des grandes maisons de kimono de Kyoto, qui en explique quelques clés.

Mais revenons à la mode du kimono en Europe. Un beau jour, le commodore Perry est arrivé, au milieu du XIXe siècle, obligeant le pays du soleil levant à s'ouvrir au monde extérieur. Le japon vivait en autarcie presque complète depuis le début de l'ère d'Edo, mais ça c'est une autre histoire (ami lecteur, sur ce point Wikipedia est ton ami). Et là, c'est le choc des cultures ! Les européens importent en masse kimono, estampes, céramiques et bibelots en tous genres que l'on retrouve à profusion dans les intérieurs de la bourgeoisie et des artistes, donnant notamment naissance au mouvement du japonisme (idem Wikipedia blablabla). Le kimono est alors arboré par les élégantes (et les élégants dandy) en guise de vêtement d'intérieur idéal pour recevoir ses amis en toute décontraction. Parmi les adeptes célèbres, notons la grande Sarah Bernhardt, immortalisée dans une pose lascive par Rochegrosse, ou encore le célèbre portrait de Madame Monet par ... Monet. 

Puis, la mode passe et il faut attendre les années folles pour que le kimono se rappelle au bon souvenir des créateurs de mode. Il fait alors fureur pour ses formes amples et son apparente simplicité. 

Ensuite, il revient sporadiquement dans les dressings dans des formes plus ou moins abatardies et de bon goût.... 

 

2) A ne pas confondre avec ... (pour bien l'acheter sans passer pour une quiche inculte)

... Le Yukata : Le yukata est assez proche, dans sa conception, du kimono. Il s'agit d'une forme légère de celui-ci, particulièrement apprécié en été. Reprenant la forme du kimono, il est en coton ou en lin non doublé et se porte de manière beaucoup moins formelle. Les japonais le revêtent toujours pendant les festivals d'été, nombreux sur l'archipel. C'est aussi un yukata que l'on propose aux hôtes dans les ryokan (les auberges traditionnelles japonaises). Les yukata sont beaucoup moins chers et font également leur petit effet (il passent en machine aussi et ça c'est bien !) 

...Haori : Le Haori est une veste courte pour les hommes et moins pour les femmes, qui ressemble à un kimino très court et surtout qui ne se ferme pas en se croisant mais se noue par une fine cordelette. Initialement réservé aux hommes, les femmes l'on adopté pendant l'ère Meiji. Ces vestes élégantes apportent du cachet à un kimono informel, en crêpe de soie pour l'été ou en soie (brochée, peinte, etc.) doublée pour l'hiver. Sur certains, on trouve des mon (les blasons japonais) preuve qu'ils appartenaient à une famille importante (la classe!).  

Et vous savez quoi ? Ce que l'on vous vend comme des kimono sont en fait de lointains descendants des HAORI ! Donc, on arrête de mettre kimono à toutes les sauces et quand on parle de veste on dit haori  !!!! Non mais, un peu de précision dans les termes !

 

3) Les trucs moches et pas chers qui ressemblent à la descendance monstrueuse d'un poncho et d'un rideau de grand mère....

Je vais maintenant donner mon avis sévère sur les "kimono" tendance 2015-2016. Personnellement, je porte des haori depuis l'été 2014, tous d'origine certifiée du japon (sale snob que je suis). Ce sont des haori vintages (ére Showa tralala) en soie, vendus sur les sites d'import japonais (comme celui-ci par exemple) et certaines boutiques (mais là c'est cher) ! Ils sont doux, confortables, et diablement élégants avec leurs motifs et finitions soignés. Ils apportent du style et le petit je ne sais quoi que l'on remarque à (presque) toutes les tenues (le jogging et le legging, faut pas rêver, ça fait toujours pouffe, même recouvert d'un voile de soie). 

Du coup, en 2015, quelle joie d'entendre parler de la mode des kimono (je ne me fais pas d'illusions, dans la tête de beaucoup de monde haori = kimono et les modeux ont des petits problèmes avec les repères culturels, je ne reviendrai pas sur les polèmiques zara entre autres

 

Les trois quarts ne sont pas des kimono ou des haori, mais un mix étrange, sorte de chimère vestimentaire dont ni la forme ni les motifs ni les tissus ne rappellent les haori (on utilise quand même le bon mot maintenant). Ce n'est pas parce que la petite veste longueur 3/4 ne se ferme pas sur le devant que c'est un haori (aller, on se force, à la fin de l'article ce sera bien rentré). Il faut que les coutures soient respéctées, les manches amples cousues aux 3/4 à l'emanchure (très important) et un col plat retourné (oui le col du vrai haori se retourne !) un joli tissu de qualité pour un tombé impécable, et surtout PAS DE CEINTURE ni de franges ni de godets !!!!

 

Donc, pour conclure, dans un premier temps on parle de haori et pas de kimono (c'est comme gabardine et ciré, rien n'a voir). On investit un peu parce que quand c'est beau et que ça tombe bien, ça devient intemporel et ça va avec tout (ou presque). Si on n'a pas le budget, on le fait soi même ou bien on fait attention en achetant, on ne prend pas le premier truc qui tombe sous la main pour faire comme tout le monde. Car avoir son propre style, c'est ce qu'il y a de mieux, et suivre la mode, c'est avoir un temps de retard !

Sur ce, bon shopping et n'oubliez pas de liker, partager, commenter ...

PS : je vous laisse avec un quizz en image :p

Le Kimono, une tendance mode qui dure mais ...
Le Kimono, une tendance mode qui dure mais ...
Le Kimono, une tendance mode qui dure mais ...
Le Kimono, une tendance mode qui dure mais ...
Le Kimono, une tendance mode qui dure mais ...
Le Kimono, une tendance mode qui dure mais ...
Tag(s) : #le coin des fifilles, #Mode, #Japon