Dieppe : Des monuments et la mer - Katatsumuri no Yume
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a peu, j'ai découvert la petite ville côtière de Dieppe. Pour moi qui connais plutôt bien la Normandie, Dieppe m’était pourtant inconnue. J'en avais l'image d'une petite ville portuaire mais, si son nom de ville aux quatre ports n'est pas usurpé, c'est également une ville culturelle et historique pleine de charmes.

Mais, avant de vous parler de ce que l'on peut faire à Dieppe pendant ses vacances, un peu d'histoire.

 

I)Rapide petit tour historique

Au nord de la Normandie, sise à l'embouchure de l'Arques, la ville de Dieppe offre, contrairement à ce que l'on peut croire, toute une variété de divertissements culturels et balnéaires. Point le plus proche entre la France et l'Angleterre, mais également entre Paris et la mer, le destin de Dieppe est fortement marqué par sa situation géographique.

Son essor au Moyen Âge est rapide sous l'impulsion de Guillaume le Conquérant et de ses successeurs. Après son retour dans le giron français en 1435, la pré-Renaissance et la Renaissance voient la période la plus brillante de la ville. L'Armateur Jehan Ango, proche du roi François Ier, envoie des navires aux quatre coins du monde : Sumatra, le Brésil et le Canada. Grâce aux libéralités accordées par les rois de France et le commerce international, Dieppe devient un port incontournable du royaume. Un grand nombre de bâtiments sont construits à cette époque : le château, les fortifications, la Tour aux crabes, l'église Saint-Jacques, l'église Saint Remy, etc.

Le premier coup porté à l'économie dieppoise date de l'époque des guerres de religion. Les protestants quittent la ville puis, en 1694, la flotte anglo-hollandaise bombarde la ville depuis la mer. La majorité des maisons étant construite en bois, la ville s'embrase. Sa reconstruction lente entraîne le départ pour les cités voisines des grands marchands et des armateurs.

La cité végète ainsi jusqu'au XIXe siècle où la mode des bains de mer en fait une destination prisée des élites. Les élégantes se retrouvent sur le front de mer, l'on construit un casino et de belles demeures pour l'aristocratie européenne.

La lumière et la douceur de vivre attirent également les artistes, en particulier les impressionnistes, tous se précipitent à Dieppe.

En 1936, avec le Front Populaire, Dieppe est la destination toute indiquée pour les travailleurs goûtant pour la première fois aux joies des vacances. Hélas, les élites ne voient pas d'un bon œil ce déferlement populaire et se replient sur les autres villes balnéaires de la côte d’Albâtre.

Avec la fermeture de la ligne ferroviaire à la fin des années 80', Dieppe cesse d'être la plage la plus proche de Paris. Dans le même temps, les activités maritimes ralentissent inexorablement.

Mais voilà, depuis les année 90', la ville mise de plus en plus sur la culture, le patrimoine et le front de mer. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la ville a un certain potentiel de ce côté.

 

2) La culture et le patrimoine

La ville peut compter sur un patrimoine architectural assez complet. Sur à peine 11km² (ben oui c'est pas bien grand comme ville), l'on trouve des bâtiments remarquables allant du Moyen Âge à nos jours.

Il y a en premier lieu le château-musée de la ville. Construit juste après la reconquête française sous l'impulsion de Charles des Maret, ce château surplombant la ville a longtemps été un point défensif stratégique. Garnison militaire jusqu'en 1923, il accueille aujourd'hui le musée d'art et d'histoire de la ville. Parmi les collections remarquables, il y a les ivoires et les toiles impressionnistes. Le bâtiment en lui-même est impressionnant par la diversité de son architecture.

Les Tourelles, situées sur le front de mer, à deux pas du Casino, sont les vestiges survivants de l'ancienne enceinte de la ville. Datant du XVe siècle, il s'agit d'une des sept portes de la ville (et l'une des quatre donnant sur la mer).

La Maison Miffant, plus ancienne maison à colombage de la ville, elle date du XVIIe siècle et témoigne de l'architecture traditionnelle en bois de la région.

La Villa Vénitienne datant également du XVIIe siècle, attire tous les regards par son architecture originale en brique et sa grande tour.

L'église Saint-Remy et son architecture typique de la contre réforme, construite au XVIe siècle, est située sur une ravissante placette. Classée monument historique depuis 1910, elle est cependant en piteux état.

L'église Saint-Jacques, construite à partir du XIIe siècle, présente un style principalement gothique avec quelques ajouts postérieurs. L'on y trouve, entre autre, le remarquable oratoire Ango avec sa "frise des sauvages". Les dimensions de cette église sont impressionnantes : 80m de long, 30m de large et 20m de haut. Elle nécessite quelques rénovations, mais l'on peut y admirer de vraies perles architecturales. C'est un lieu de passage sur la route de Saint-Jacques-de Compostel depuis le nord de l'Europe.

L'église Notre-Dame-de-Bon-Secours, construite au XIXe siècle suite à un voeu de la mairie, cette petite chapelle située en haut de la falaise est accessible depuis le quartier historique du Pollet. C'est un lieu de recueillement où l'on trouve de nombreuses plaques commémoratives pour les disparus en mer depuis la fin du XIXe siècle (et il y en a vraiment beaucoup).

Le quartier du Pollet est l'ancien quartier des pêcheurs. Les maisons en briques et moellons sont d'allures plus modestes que de l'autre côté de la ville. mais l'harmonie et les ruelles ne sont pas sans charme.

Le Quai Henri IV regroupe aujourd'hui un grand nombre de restaurants, mais surtout de beaux bâtiments typiques des XVIIe et XVIIIe siècles. Beaucoup de restaurants à Touristes, mais une bonne adresse Quai 11 (avec du bon poisson et un service tardif)

Le Front de mer, long de 1500m, il a été initialement dessiné par l'impératrice Eugénie. Longtemps paré de belles demeures Belle Epoque, les bombardements de la seconde Guerre Mondiale et les reconstructions des années 1970 l'ont irrémédiablement altéré. Il reste cependant quelques magnifiques bâtiments dont l'ancien Hôtel Royal transformé en appartements (j'avoue ça fait rêver).

Le Pont Colbert, contemporain de la construction de la Tour Eiffel, c'est aujourd'hui le plus vieux pont à bascule hydraulique encore en activité en Europe. Très impressionnant.

Le théâtre municipal abrite un musée consacré à la seconde Guerre Mondiale, et plus particulièrement à l'opération "Jubilé" qui a vu une tentative de débarquement anglo-canadien en août 1942. (pas visité)

Estran, la Cité de la mer initiée en 1987 et renfermant deux aquariums, permet de découvrir la faune marine, les métiers de la mer ou encore la construction navale. (pas visité)

 

3) Les loisirs

En bonne ville de bord de mer, de nombreux loisirs nautiques sont organisés : plongée sous marine, aviron, balade en voilier, etc.

Tous les deux ans a lieu un des plus grands festivals mondiaux consacré aux cerf-volants et tous les étés ont lieu les fêtes du débarquement. Pour l'occasion, un campement militaire de la Seconde Guerre Mondiale est monté sur la plage et ouvert aux visiteurs.

Il y a aussi un casino, un golf, une station balnéaire. Une course rétro-mobiles est aussi organisée depuis quelques années.

La solitaire du Figaro fait également escale en ville depuis 2009.

 

4) Manger ! car le bonheur est aussi au bout de la fourchette !

Durant mon périple, j'ai testé quelques restaurants dont plusieurs pas mauvais du tout.

Quai 11 avec du bon poisson et un service tardif sur le quai Henri IV.

Traiteur Divernet, traiteur au RDC et restaurant de style Art-deco (jusque dans les WC !) du meilleur goût (décoration et repas). Dans la rue principale.

La Présidence, décoration très verte. Je ne peux pas vraiment juger, je suis tombée un mauvais soir de l'aveu même de la chef de salle... et il faut obligatoirement réserver car sinon on ne vous prend pas, même si la salle n'est pas pleine ! 

A la marmite dieppoise, Dans un ravissant décor pouvant accueillir 80 couverts, la Marmite dieppoise 
avec un menu à 21€ entrée+plat+dessert (si si) savoureux et copieux, je suis ressortie du restaurant
comblée et rassasiée. Le poisson est vraiment excellent et le service agréable. 
Les arcades, restaurant du port propose des salades et poissons très bien préparés. Le décor style club anglais et très chaleureux.

 

Visuels : Wikipedia et moi (surtout moi en fait)

Dieppe : Des monuments et la mer
Dieppe : Des monuments et la mer
Dieppe : Des monuments et la mer
Dieppe : Des monuments et la mer
Dieppe : Des monuments et la mer
Dieppe : Des monuments et la mer
Dieppe : Des monuments et la mer
Dieppe : Des monuments et la mer
Dieppe : Des monuments et la mer
Dieppe : Des monuments et la mer
Dieppe : Des monuments et la mer
Dieppe : Des monuments et la mer
Dieppe : Des monuments et la mer
Dieppe : Des monuments et la mer
Dieppe : Des monuments et la mer
Dieppe : Des monuments et la mer
Dieppe : Des monuments et la mer
Dieppe : Des monuments et la mer
Dieppe : Des monuments et la mer
Dieppe : Des monuments et la mer
Dieppe : Des monuments et la mer
Dieppe : Des monuments et la mer
Dieppe : Des monuments et la mer
Dieppe : Des monuments et la mer
Dieppe : Des monuments et la mer
Dieppe : Des monuments et la mer
Dieppe : Des monuments et la mer
Tag(s) : #sortir, #tourisme, #culture