"Igai" tome 1 Zombie par intermittence ça vous tente ? - Katatsumuri no Yume
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Igai" tome 1  Zombie par intermittence ça vous tente ?

Il est horrible de se transformer en zombie, surtout pour les connaissances qui après l’effroi se font dévorer ou doivent exploser la tête de leur ami… Mais que se passerait-il si l’état de zombie pouvait être un état par intermittence ? Que ferions-nous alors face à un ami qui se retrouve dans un tel état ? Tant tôt normal, tant tôt complètement hors de lui et dévorant tout sur son passage. Cette situation pour le moins alambiqué est le background du dernier manga de Tsukasa Saimura : Igai. Edité aux éditions Glénat, ce manga vous plonge au cœur de ce dilemme déchirant.

 

Akira un jeune lycéen est fou amoureux de Kurumi son amie d’enfance. Hors cette dernière n’a dieu que pour Umezawa. Cependant Akira et Umezawa son ami et se respecte affectueusement, même s'ils aiment se castagner au club de boxe. L’histoire d’amour de ce trio très classique va être remise au second plan, lorsque Kurumi se fait infecter par des zombies, et mord par la suite Umezawa… Akira se retrouve alors pourchassé par sa bien-aimée… S’en suit une course contre la montre pour Akira qui refuse de laisser Kurumi dans un tel état, surtout lorsqu’il se rend compte que tous les lycéens zombifiés redeviennent humains sans se souvenir de ce qui s’est passé. Imaginez alors l’état de ces derniers qui se retrouve avec des bouts de chaire de leurs camarades dans la bouche, vois les survivants les menacer avec des battes de baseball, puis les regardants comme des monstres…

C’est dans ce climat très tendu qu’Akira fait tout pour sauver sa dulcinée sans vraiment savoir comment faire…

 

 

D’un point de vue technique, les traits sont simples, mais bien moins convaincant qu’un manga d'Otomo (référence ultime de l’auteur Tsukasa Saimura). Si vous préférez un style mieux finit, plus trash avec des décompositions bien dégoûtantes, les dessins de Naoki Serizawa du manga Resident Evil sont une référence. Par contre la composition des planches est ultra lisible. Le manga se laisse dévorer d’une traite, un bon point !

 

L’auteur n’est pas à son coup d’essai, puisqu’il a déjà réalisé avec son compère Kozo Takahashi, Crueler than Dead et Tokyo Undead, deux très bons manga autour de l’univers du zombie, avec des backgrounds et des enjeux très étonnants.

 

Un premier tome au rythme bien ficelé, qui impose l’auteur comme un futur maître du genre.

 

Informations pratiques :

Tsukasa Saimura, Igai – Tome 1, éditions Glénat, Collection Shônen, Format : 130 mm x 180 mm, 196 pages, Nombre de tomes associés : 5 – série en cours au Japon, Paru en juillet 2016, Prix: 7.60 €

 

Visuel : couverture de l’ouvrage

Tag(s) : #Japon, #Glenat, #mangas