« World of Warcraft : le commencement » : One-shot ou nouvelle saga cinématographique ? - Katatsumuri no Yume
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« World of Warcraft : le commencement » : One-shot ou nouvelle saga cinématographique ?

Renouvellement des franchises, « valeurs sûres » pour les studios de cinéma, les adaptations sur grand écran de jeux vidéos sont « monnaie courante ». Cependant, elles sont loin d’être toutes égales.

 

Fidèle hommage à la série, sorti le 25 mai 2016 en France, le film « World of Warcraft : le commencement », était très attendu par « la Horde » des fans humains de ce MMORPG (jeu de rôle en ligne massivement multi-joueurs) né en 1994. Cet opus américain de 2h04 est réalisé par Jones Duncan, qui n’en est pas à son premier essai en matière de Fantasy et qui est lui-même un gamer. Cette production a été développée conjointement par les studios Blizzard, les créateurs du jeu, et Universal.

Il a pour décor le monde d’Azeroth, dont la tranquillité vient d’être rompue par un événement aussi soudain qu’inattendu. Un violent conflit a fait irruption, qui oppose deux races qui n’auraient jamais dû se rencontrer : d’un côté, les humains et, de l’autre, les orques créatures à mi-chemin entre les géants, les hommes de Crocs-Magnons et les sangliers. Ces derniers ont été contraints à l’exil. Situé dans un univers parallèle, leur monde se meurt, condamné à cause du « Fel »,  magie maléfique et destructrice. 

Certes, le scénario ne brille ni par sa complexité, ni par sa finesse. Il est assez simple et reprend les codes classiques d’une série Héroïc-Fantasy moyenâgeuse telle que « Donjons & Dragons » : différentes races pour conquérir un même royaume, chevaliers, barbares, magie, amour et trahisons. Toutefois, on s’attache assez vite aux personnages et à leur destin, notamment aux deux pères, les deux grands guerriers que sont l’orque, Durotan, le chef des « Loup-de-givre », et le chevalier humain Lothar lui-aussi chef de guerre des armées d’Azeroth.

Tout ce petit monde évolue dans un univers haut en couleurs, véritable prouesse visuelle. En effet, les effets spéciaux sont à « couper le souffle », de même que les décors et les personnages en 3D. Le film nous offre également une belle dynamique, avec des combats et des scènes de bataille qui s’enchaînent à un rythme haletant. Celui-ci est renforcé par la musique de Ramin Djawadi, l’auteur de la bande originale de « Game of Thrones ». Elle ne nous propose cependant pas de morceaux véritablement mémorables.

Cependant, ce film extrêmement dynamique et sa bande-son épique manquent de moments d’accalmie qui permettraient, d’une part, au spectateur de « reprendre son souffle » et, d’autre part, de renforcer l’intensité des scènes plus vives. Notons toutefois qu’il est très difficile de rendre compte de l’univers très dense de Warcraft en seulement deux heures, ce qui peut expliquer ce rythme soutenu.

Mis à part ce léger bémol, ce film permet au spectateur de passer un excellent moment en compagnie des orques et des humains. Nul besoin d’être fan pour suivre et apprécier l’histoire. Sans doute, le début d’une longue saga cinématographique, le spectateur aura le temps de se familiariser avec cet univers qui mérite d’être davantage exploré.

Magali Sautreuil

 

CASTING PRINCIPAL : 

  • ANDUIN LOTHAR, chevalier humain commandant en chef des armées d’Azeroth par TRAVIS FIMMEL (séries télévisées « Viking » depuis 2013, « Tarzan » en 2003…)
  • BLACKHAND, DIT « LE DESTRUCTEUR », chef orque du clan Rochenoire, marionnette de GUL’DAN par CLANCY BROWN (série télévisée « Highlander » ; « L’affaire Cate McCall »…)
  • CALLAN par BURKELY DUFFIELD
  • DRAKA, compagne de DUROTAN par ANNA GALVIN
  • DUROTAN, chef orque du clan des Loup-de-givre, compagnon de DRAKA par TOBY KEBBELL (« La planète des singes : l’affrontement » ; « Control » ; « Perfect Crime »…)
  • GARONA, métisse moitié humaine et moitié orque par PAULA PATTON (« Mission impossible protocole fantôme » ; « Love & Game »…)
  • GUL’DAN, démoniste orque co-responsable du passage de la Horde dans le monde d’Azeroth par DANIEL WU (« Shinjuku Incident : Guerre de gangs à Tokyo » ; « New Police Story » ; « Divergence »…)
  • KAROS par RYAN ROBBINS
  • KHADGAR, mage humain, apprenti ayant fui le Kirin Tor, un conclave de mages par BEN SCHNETZER (séries télévisées « New York District / New York Police judiciaire » ; « The Riot Club » ; « Happy Town » ; « La voleuse de livres »…)
  • LADY TARIA, sœur de LOTHAR et épouse de LLANE WRYNE, reine d’Azeroth par RUTH NEGGA (« Christina Noble » ; « Secret State »…)
  • LLANE WRYNE, roi d’Azeroth par DOMINIC COOPER (« Raisons et sentiments » ; « Need for Speed » ; « The Duchess » ; « Fleming, l’homme qui voulait être James Bond » ; « Captain America : First Avenger »…)
  • MEDIVH, mage humain gardien d’Azeroth par BEN FOSTER (« Du sang et des larmes » ; « 3h10 pour Yuma » ; « Otage »…)
  • MOROES, serviteur de Medivh par CALLUM KEITH RENNIE (« 50 nuances de Grey » ; séries télévisées « Battlestar Gallactica », « Californication »…)
  • ORGRIM MARTEAU-DU-DESTIN, chef de guerre orque de la Horde par ROBERT KAZINSKY (« Second Chance » ; série télévisée « True Blood »…)

Visuel : affiche du film

Tag(s) : #cinéma, #jeux vidéo