Les salles des objets d'art du Louvre : ou l'art de vivre à la française sous l'Ancien Régime exposé - Katatsumuri no Yume
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'été 2014 a vu la réouverture en grande pompe des salles du mobilier d'art de l'aile Sully du Musée du Louvre, fermées depuis 10 ans pour travaux. Avec un parti pris surprenant mais impressionnant proposant une présentation en "period room" il est possible pour les visiteurs de découvrir ou redécouvrir du mobilier d'art, lambris et autre pièces exceptionnelles ayant trait à l'art de vivre à la française sous les règnes de Louis XIV à Louis XVI.

Entre scénographie attrayante et period room, les nouveaux lieux font forte impression. Le scintillement des diamants, des émaux et des ors des ravissantes boites à tabac, bonbonnières et montres à gousset/châtelaines répondent aux meubles Boules et ses suiveurs, aux grandes pièces d'argenterie, aux tapisseries, aux lustres et aux lambris. Tout n'est que luxe, raffinement et explosion de formes et de couleurs. Tout contribue à l'émerveillement des visiteurs à la redécouverte de ces pièces uniques dans un environnement permettant de les recontextualiser.

Disposées de manière chronologique (à partir de l’ascenseur G ou de l'escalier Henri II), l'on passe des grandes salles d’apparat au mobilier antiquisant typique du règne de Louis XIV aux cabinets plus intimistes et chaleureux des règnes suivants. Il est aisé de distinguer l'évolution du goût à la française, un vrai régal pour les étudiants et amateurs de mobilier ancien et d'orfèvrerie flamboyante.

District Louis XIV (Source de l'image)

Parmi les points clairement positifs, l'on trouve les dispositifs multimédia nombreux et variés, disponibles en trois langues : Français, anglais et espagnol, voire pour l'un d'entre eux, également en japonais. Toutefois, ils tombent souvent en panne...

Les belles pièces imposent tout de même quelques contraintes, en particulier de circulation, causant quelques problèmes de fluidité de la visite en cas d'affluence. En outre, l'on observe de grandes variations de températures entre l'été et l'hiver. L'été il fait très chaud du fait de l'exposition plein sud et des matériaux tels le bois et les tissus, et l'hiver très frais à cause des nombreux courants d'air et du manque probable d'isolation. Les raisons invoquées pour justifier l’absence de climatisation et les variations de températures dépassant 15° entre l'été et l'hiver sont justement les variations de température induites par la climatisation, ce qui risquerait d'endommager les nombreuses œuvres composites, ... c'est embêtant comme problème non ?

Autre bémol, l'absence de WC proche peut s'avérer gênante. Pour en finir avec les points négatifs, bien que bien réalisés avec textes en deux langues et visuels aidant à identifier les œuvres, de nombreux cartels sont manquants ou comportent des erreurs.

D'un point de vue personnel, et sans nier la nécessité du mécénat, je regrette la place si importante accordée aux principaux mécènes, là où une, voire des plaques auraient été amplement suffisantes, en sus de ces dispositifs, des murs entiers sont consacrés à la longue litanie de tous les noms inscrits en lettres d'or...

District Louis XVI : Le salon turque du Comte d'Artois (porte jaune est un dépôt du Metropolitan Museum de New York) source de l'image

Les premières visites laissent pantois au vue de la qualité des œuvres exposées et la restitution des ambiances d'époques, grâce à des ensembles originaux provenant d'hôtels particuliers et d'anciennes résidences aristocratiques, contrairement aux period room anglo-saxonnes consistant souvent en des restitutions modernes et des mélanges éclectiques d'éléments d'une même période et de provenances diverses.

L'on apprecie également de voir des dépôts d'autres musées, notamment le clavecin et la harpe visibles respectivement dans les cabinets Louis XV et Louis XVI. 

District Louis XVI (source de l'image)

Encore une bonne raison de visiter le musée du Louvre, après l'ouverture en septembre 2012 du nouveau département des arts de l'Islam à Denom et en attendant l'ouverture du dernier tronçon de la peinture française à Sully courant 2015.

Page officielle

Visuels sans crédit : photographies SB (avec portable)

Les salles des objets d'art du Louvre : ou l'art de vivre à la française sous l'Ancien Régime exposé
Les salles des objets d'art du Louvre : ou l'art de vivre à la française sous l'Ancien Régime exposé
Les salles des objets d'art du Louvre : ou l'art de vivre à la française sous l'Ancien Régime exposé
Les salles des objets d'art du Louvre : ou l'art de vivre à la française sous l'Ancien Régime exposé
Les salles des objets d'art du Louvre : ou l'art de vivre à la française sous l'Ancien Régime exposé
Les salles des objets d'art du Louvre : ou l'art de vivre à la française sous l'Ancien Régime exposé
Les salles des objets d'art du Louvre : ou l'art de vivre à la française sous l'Ancien Régime exposé
Les salles des objets d'art du Louvre : ou l'art de vivre à la française sous l'Ancien Régime exposé
Les salles des objets d'art du Louvre : ou l'art de vivre à la française sous l'Ancien Régime exposé
Les salles des objets d'art du Louvre : ou l'art de vivre à la française sous l'Ancien Régime exposé
Les salles des objets d'art du Louvre : ou l'art de vivre à la française sous l'Ancien Régime exposé
Les salles des objets d'art du Louvre : ou l'art de vivre à la française sous l'Ancien Régime exposé
Les salles des objets d'art du Louvre : ou l'art de vivre à la française sous l'Ancien Régime exposé
Les salles des objets d'art du Louvre : ou l'art de vivre à la française sous l'Ancien Régime exposé
Tag(s) : #Louvre, #Musée, #Objets d'art, #art, #histoire