Exposition Marvel au musée des arts ludiques le creu(set) des super héros. - Katatsumuri no Yume
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après une exposition Pixar (hélas non vue), le jeune musée des arts ludiques propose une exposition sur l'univers de Marvel, ses super héros et leurs créateurs. Attention pavé !!!!

 

 

Voila un sujet original. En effet, il n'y a jamais eu d'exposition sur ce thème, ni de cette ampleur dans le monde. Une multitude d’œuvres et de pièces originales issues directement des archives de Marvel, une circulation fluide et claire. L'on s'extasie sans peine sur les peintures numériques et les planches originales relevant de la plus haute inspiration.

Cependant, malgré sa grande qualité esthétique, l'exposition peine à convaincre sur de nombreux points, que ce soit sur la forme ou sur le fond.

Commençons par la forme, certains héros ou épisodes sont pratiquement inconnus du grand public, et même les fans (comme moi !!!!) de comics sont parfois un peu perdus. Cette lacune aurait aisément pu être comblée par quelques lignes de contextualisation. Ensuite, pourquoi un tel cloisonnement des héros ? Avec le développement des cross-over tous médiums confondus, l'on aurait pu attendre autre chose qu'une mini encyclopédie des héros préférés du commissaire d'exposition. Les autres supports, tels les jeux vidéo et les dessins animés, pourtant produits en grand nombre, sont totalement négligés alors qu'il s'agit clairement d'une des principales portes d'entrée à l'univers Marvel, en particulier chez les plus jeunes.

L'on soulignera d'ailleurs que pratiquement, seuls les héros ou ensembles de supers héros ayant eu les honneurs d'un portage sur grand écran sont représentés. On notera à ce propos une sous représentation des X-men qui en sont à leur "Xième" film, et une sur représentation de Capitaine America qui n'est ni le plus intelligent, ni le plus fort des super héros Marvel, mais juste le plus américain...

Le musée des arts ludiques a oublié une autre chose fondamentale : l’interactivité !! Un comble !!! Si ce n'est les quelques vidéos d'interviews de personnes plus ou moins célèbres expliquant, dans les meilleurs cas, la genèse des super héros ou simplement expliquant leur influence sur leur art personnel ; ou encore la possibilité d'incruster sa propre image dans une affiche des Avangers ( je n'ai jamais reçu la mienne, alors que j'ai bien vérifié l'adresse mail avant la validation).

Sur le fond maintenant : ce qui est frappant, c'est que le fond culturel des héros est à peine évoqué. L'on revient ici au problème de contextualisation. Peut-être cela semblait-il trop évident aux responsables de l'exposition ou bien ont-ils eu peur d'être "relou" en donnant de minis cours d'histoire, mais le fait est qu'expliquer que Capitaine America correspond à une réaction patriotique (propagande de masse) au Nazisme puis au communisme soviétique, ce n'est pas très compliqué. Il faut attendre le détour d'une interview (longue, longue, longue) de Stan Lee pour en savoir plus. Ensuite, occulter les questions du rejet et de l’intégration des "autres" symbolisés par les mutants X-men, Spiderman ou encore Hulk, et n'évoquer, ne les concernant, que la peur liée aux avancées scientifiques comme le génie génétique ou le nucléaire, c'est également un peu léger. Dire que le personnage de Thor est librement inspiré de la mythologie scandinave, en voilà un scoop, mais quid de ce choix ? Pourquoi pas Gilgamesh alors ? Stan Lee voulait voir ses super héros dans les musées, à l'image de divinités antiques. Outre le complexe un chouïa mégalomane du créateur de voir ses créatures révérées, c'est nier des millénaires de civilisation. Les divinités antiques présentées dans les musées sont des éléments fondateurs des civilisations mondiales. Supports de religions, elles étaient également vecteurs de valeurs morales et devaient inspirer crainte et respect. A l'époque moderne (à savoir l'Ancien Régime) les rois aimaient à se représenter sous les traits de ces divinités afin d'en capter l'aura et les vertus. Le rôle des divinités antiques est donc complexe. Ce n'étaient et ne sont pas simplement des gros tas de muscles d’essence divine châtiant ou sauvant l'humanité, mais surtout des supports culturels et métaphoriques. La ruse tenait d'ailleurs une place importante dans ces mythologies.

Certains vont dire que je suis vilaine, mais cette exposition représente pour moi la quintessence du coup de pub. Ouverte la semaine précédent la sortie du nouveau film Capitain America, l'on ne peut s'empêcher de faire le rapprochement. C'est en effet l'esprit joyeux et plein d'espoirs que je me suis rendue à cette exposition. Je le redis. Les œuvres et planches sont de très belle facture et l'on ne peut que reconnaître le talent des équipes de Marvel. L'on peut également saluer l'intention louable de donner ses lettres de noblesse à une émanation de la pop culture. Cependant, la mise en oeuvre se révèle assez creuse et l'on ne peut s’empêcher de regretter que les messages politiques et métaphoriques liés aux super héros ne soient pas explicités d'avantage.

 

Informations pratiques :

Les super-héros s’invitent à Paris!

Du 22 mars 2014 au 31 août 2014

Prix : 15 euros €

Musée d’art ludique : 34 quai d'Austerlitz , 75013, Paris

Site web : www.artludique.com

Visuel : Enora Le Goff

Vidéo officielle

Exposition Marvel au musée des arts ludiques le creu(set) des super héros.
Tag(s) : #exposition, #pop culture, #Marvel, #Super héros, #Musée des arts ludiques